Une expérience de formation croisée à Bukavu et à Bruxelles

Cette vidéo relate les expériences vécues en 2019, à Bukavu et à Bruxelles, lors de la formation à la citoyenneté mondiale et solidaire Nord-Sud promue par Frères des Hommes et cofinancée par Wallonie Bruxelles Internationale.

Interview de Nunu Salufa sur les difficultés du projet : Se former pour mieux agir, mars 2014

Mars 2014 : Nunu Salufa, coordinatrice et formatrice de l’ONG APEF (Association pour la Promotion de l’Entreprenariat Féminin) à Bukavu, République Démocratique du Congo, est venue en Belgique du 24 au 31 mars 2014.

Visite de Lourdes Vargas (AOPEB) en août 2013

En août 2013, Frères des Hommes a accueilli pendant 10 jours Lourdes Vargas, représentante d’AOPEB, notre partenaire bolivien depuis plusieurs années. Sa venue a été l’occasion pour Frères des Hommes de réaliser des animations au sein des fermes écoles du Mouvement d’Action Paysanne, en particulier sur le thème du système participatif de garantie, une certification écologique qui s’est développée ces dernières années en Bolivie et qui a suscité beaucoup d’intérêt chez les agriculteurs belges. Ces visites ont été l’occasion pour Lourdes de découvrir des fermes biologiques de Bruxelles et de Wallonie dont la ferme Arc-en-ciel à Wellin.

Visite de notre partenaire guatémaltèque, le Comité d’Unité Paysanne (CUC), en juillet 2012

Visite de notre partenaire guatémaltèque – le CUC : En juillet 2012, Gustavo Yaxon, coordinateur du CUC (Comité d’Unité Paysanne) a visité la ferme de Bernard Moreau à Mierchamps. Lire l’article sur le CUC. Extraits de la visite – Durée = 5′ 32- (2012 ).

Mission en Bolivie en 2012

Mission en Bolivie : les activités de cultures bio de légumes encadrées par notre partenaire AOPEB à Cochabamba. Découvrez aussi le projet “Bolive : pour une alimentation de qualité”. Extraits de la visite – Durée = 4′ 45- (2012 ).

Paysans sans terre du Brésil : Le MST (Mouvement des travailleurs ruraux sans terre)

Paysans sans terre du Brésil : Le MST (Mouvement des travailleurs ruraux sans terre), prône la réforme agraire. Né officiellement en 1984, le MST rassemble de nos jours plus d’1,5 millions de personnes. Pour s’approprier des terres, les familles occupent des domaines laissés à l’abandon ; ces occupations sont appelées acampamentos. Lorsque le terrain est exproprié par le gouvernement et redistribué légalement aux paysans, l’installation s’appelle un assentamento. Cet espace doit être géré de manière à garantir la sécurité alimentaire, la viabilité économique et la préservation de l’environnement tout en respectant une organisation sociale propre aux habitants. Extraits d’une visite au Brésil – Durée = 1′ – (2012 ).

Emergence de communes écologiques

Emergence de communes écologiques :recréer le lien entre producteur et consommateur que l’on a perdu dans la grande distribution : cette démarche est particulièrement importante dans la production écologique car elle contribue à construire la confiance entre les deux parties. Telle est la philosophie d’AOPEB, association bolivienne qui regroupe des paysans orientés vers ce type de production. Mais pour pouvoir écouler sur les marchés une production écologique, il faut pouvoir la certifier et ce processus est trop coûteux pour les petits paysans aux revenus modestes. Afin de répondre à cette préoccupation, AOPEB promeut un système participatif de garantie à travers lequel la certification est délivrée conjointement par les producteurs et consommateurs en collaboration avec l’administration communale. Derrière ce projet novateur se profile peut-être la réalisation pas à pas du rêve d’une Bolivie écologique. Réalisation : Yuri A. Román Clavijo (AICED, Bolivie). Durée = 22’ – (espagnol sous-titré en français) – (2012)

Stévia, trop bonne pour être vraie

La stévia, édulcorant naturel autorisé en Europe depuis fin 2011, est une plante au pouvoir sucrant exceptionnel, sans effet néfaste pour la santé et présentant même des vertus thérapeutiques. Jan Geuns, Professeur de la KUL et spécialiste de la stévia, expose les avantages qu’elle présente. La vidéo nous emmène également chez les petits paysans boliviens qui vivent de sa culture dans la région des Yungas. Pour eux, l’exportation représente l’espoir d’un accroissement de leurs revenus. Ils sont affiliés à Celccar, une centrale de coopératives qui s’est lancée dans la transformation de la stévia, depuis la feuille jusqu’à l’élaboration de l’édulcorant
Réalisation : Yuri A.Román Clavijo (AICED, Bolivie). Durée = 21’ – (espagnol sous-titré en français – 2011). Vidéo cofinancée par la Direction Générale de la coopération belge au Développement (DGD)

Café certifié écologique

Notre partenaire local bolivien, l’Organisation Économique Paysanne (OECA), a été créée dans la province de Caranavi en 1997 par 16 familles Aymara pour exporter du café. Actuellement, 11 communautés produisent un café certifié écologique commercialisé dans le circuit du commerce équitable.
Projet de l’asbl Frères des Hommes cofinancé par la Loterie Nationale.

Mbeubeuss, la décharge de Dakar

Plus de 2000 personnes vivent et travaillent dans la décharge Mbeubeuss de Dakar au Sénégal. Plus de 300 d’entre eux sont des enfants. La vidéo suit l’un d’entre eux, Mame Ngor, qui fouille quotidiennement parmi les 1500 tonnes de déchets ménagers et 440m³ de déchets industriels et hospitaliers. A Mbeubeuss, chaque « récupérateur » a sa spécialité et tout est trié quotidiennement pour être revendu à des industries, sur des marchés ou à des artisans qui les recycleront pour leur donner une seconde vie. Mbeubeuss, c’est le règne de la débrouille et de l’anti-gaspi, mais aussi des conditions d’hygiène déplorables, des accidents et maladies. Mais que ne ferait pas Mame Ngor pour contribuer aux revenus de sa famille ? Réalisation : Simona Risi. Durée = 17’

Terra, l’enjeu politique des Brésiliens

500 ans après l’arrivée des premiers colons portugais, la question de la terre au Brésil n’est pas résolue. Pourtant, la réforme agraire est inscrite dans la Constitution. Au début des années ’80 naît le mouvement des travailleurs ruraux sans terre, le MST. Son but : faire appliquer la réforme agraire et bâtir une société plus juste au Brésil. Son moyen d’action principal : l’occupation des grands domaines improductifs.Réalisation : José Huerta. Durée = 17’


La marche parrainée pour Guélakh

Vidéo réalisée par l’Institut Saint Charles de Luingne.

Visite de Frères des Hommes à Guelakh en février 2011


Visite du Mouvement des paysans Sans Terre du Brésil en Belgique

Le 10 novembre 2010, Michelle Andrade, Coordinatrice du collectif de projets du Mouvement des Sans Terre (MST) de l’Etat de Pernambouco au Brésil, a posé pour la première fois le pied sur le sol belge. Durant les 7 jours de son passage chez nous, et grâce à la collaboration de Frères des Hommes avec le Mouvement d’Action Paysanne (MAP), elle a pu se familiariser avec les réalités belges et en particulier avec les multiples aspects de notre secteur agricole et ses différents types d’exploitation ainsi que les filières courtes de production.


Visite de la Ferme Bio de Moranfayt

Le Groupement des Jeunes Eleveurs de Guelakh (GJEG) de la Région de Saint-Louis au Sénégal et partenaire de Frères des Hommes était en Belgique l’été 2010. Ils ont, entre autres, visité la ferme de Moranfayt.Vous découvrirez un extrait de 3 minutes de la visite de cette ferme lors de la fabrication de fromage bio.

Les Palliris

Les Palliris sont les femmes ouvrières qui ramassent les déchets des mines pour se faire un salaire. Par extension, on appelle aussi Palliris les ouvrières qui trient des produits dans différentes usines. L’un des projets de Frères des Hommes, en Bolivie, est d’améliorer les conditions de travail des femmes Palliris chargées de la sélection des grains de café dans les entreprises de traitement du café. Réalisation : Yuri A.Román Clavijo (AICED, Bolivie). Durée = 23’ (Espagnol Sous-titré en français). (2009)

Le Filtre Végétal – Produisons de l’eau propre

L’AOPEB (Association des Organisations de Producteurs Ecologiques de Bolivie) compte parmi ses affiliés des membres dont l’ activité majeure consiste en la transformation et le traitement de différents types de grains : café, quinua, amaranto, canahua, etc… Les procédures industrielles utilisées pour traiter ces grains ne prévoient pas de système garantissant que les eaux résiduelles soient non polluantes. Il faut purifier les eaux résiduelles car celles-ci sont déversées dans les fleuves utilisés pour l’irrigation des différentes cultures. Cette vidéo montre le processus d’installation de bassins biologiques qui permettront de purifier les eaux de la production du café.
Réalisation : Yuri A.Román Clavijo (AICED, Bolivie). Durée = 22’ (Espagnol Sous-titré en français) (2009)

Eau, source de vie : Dakar, Sénégal.

Quartiers de Keur Massar et Malika. Keur Massar fait partie des banlieues où l’eau potable fait défaut. 3 personnes sur 10 doivent faire face à cette carence importante dans la périphérie de Dakar. L’installation de bornes fontaines dans le quartier permettra aux habitants de Keur Massar d’accéder à l’eau potable… Réalisation : Corantin Parmentier. Image : Joël Bocken. Son : Ken-Waï Chane-Chik-Te. Durée = 23’ (2009)

Faire un don

Votre soutient nous permet de ...

[mollie-forms id="414"]

Formulaire de donMerci de votre soutien

Nom*

Adresse e-mail*

Rue*

Code postal*

Ville*

Pays*

Montant €*