Victoire! La justice suspend l’ordre d’expulsion du Centre de Formation Paulo Freire à Caruaru (PE)

DSC01465

34e jour de résistance !

Après 34 jours de lutte et de résistance en défense du Centre de Formation Paulo Freire et l’assentamento de Normandía, nous avons eu une grande victoire juridique : le juge Manoel Erhardt a décidé de suspendre la décision de la 24ème Cour fédérale de Caruaru -PE, qui a décidé l’expulsion du Centre de Formation Paulo Freire, une zone collective de l’assentamento de Normandía.

Dans sa décision, Erhardt a souligné qu’il existe une utilisation effective de la zone communautaire de l’assentamento de Normandía, gérée par le centre de formation, qui opère dans plusieurs domaines d’intérêt social. Le juge a mis en avant la formation académique et la production agricole de l’association des travailleurs de l’établissement.

Il a également mis en garde contre la gravité de l’expulsion. “Il existe un risque de dommages irréparables en cas de récupération immédiate, et une tentative préalable de résoudre le conflit à l’amiable est recommandée”, a-t-il déclaré, affirmant qu'”en cas d’échec dans la voie de la conciliation”, Incra peut faire appel.

Maintenant, nous attendons deux autres décisions importantes pour ramener la normalité au Centre de formation Paulo Freire et à l’ensemble de l’assentamento de Normandía:

1. La révocation du processus judiciaire d’expulsion ;
2. La détermination que l’INCRA cède définitivement cet espace à l’Association du Centre de Formation Paulo Freire

Une autre victoire importante vient du domaine de la résistance politico-sociale : le Syndicat des Travailleurs de la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz), l’institution scientifique et technologique de santé la plus importante en Amérique latine, a décerné au Centre de Formation Paulo Freire la “Médaille Jorge Careli des Droits Humains”.

La défense du Centre de Formation s’est déroulée sur plusieurs fronts. Ils ont, tous ensemble, joué un rôle fondamental dans l’obtention de cette victoire.

Nous avons reçu un soutien particulier de la part de la population de la région du Nord-Est, ainsi que de tout le Brésil, qui a immédiatement répondu à l’appel pour rejoindre cette résistance.

Le processus de résistance a construit d’importants liens de soutien et de solidarité des familles Sans Terre pour la défense du Centre de Formation Paulo Freire. En particulier, les familles de l’assentamento de Normandía qui se sont intégrées à cette lutte et se sont rendues disponibles en tout temps.

L’ensemble de la société, comprenant la légitimité de notre lutte, a été absolument fondamentale dans cette bataille. Tout d’abord, la population locale, des communautés environnantes du Centre de Formation et de la ville de Caruaru, qui a rapidement défendu le Centre de Formation et soutenu quotidiennement cette résistance.

Dans l’État de Pernambouco, plusieurs syndicats, organisations politiques, mouvements populaires, églises, mouvements culturels impliquant divers artistes, cinéastes, musiciens, plasticiens ont manifesté leur soutien et leur solidarité. De nombreux parlementaires ont également participé à la défense du Centre de formation, ainsi que des maires et des conseillers municipaux de plusieurs municipalités et du gouvernement de l’État lui-même. Au niveau national, des centaines d’entités ont émis des notes de soutien et sont devenues disponibles pour poursuivre ce soutien.
Au niveau international, des réseaux de solidarité et de soutien se sont constitués. Des milliers de lettres ont été envoyées à l’INCRA et au pouvoir judiciaire pour faire pression contre l’expulsion du Centre de Formation Paulo Freire.

Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé directement ou indirectement à cette phase de la résistance, toutes les formes de soutien ont été importantes. C’est pourquoi nous nous battons et nous gagnerons.

Nous continuerons à nous battre sur tous les fronts pour défendre le Centre de Formation Paulo Freire et l’assentamento de Normandía, parce qu’aujourd’hui nous avons la conviction que lorsqu’ils attaquent le Centre de Formation, ils attaquent le MST dans son ensemble, la Réforme Agraire elle-même et, en particulier, l’éducation comme moyen de construire la conscience collective. Nous continuons à nous battre, à nous mobiliser et à rester vigilants jusqu’à ce que la victoire définitive soit acquise.

16 octobre 2019.

Le Centre de Formation Paulo Freire résiste!

¡Normandie résiste!

Communiqué du Mouvement des sans terre –MST- du Brésil.
Traduction : Milena Restrepo
DSC01395

0 Responses to “Victoire! La justice suspend l’ordre d’expulsion du Centre de Formation Paulo Freire à Caruaru (PE)”


  • No Comments

Leave a Reply