Un nouveau tournant pour la ferme Arc-en-Ciel

ArcenCielserge-2006r-070

C’est en 1987 que la ferme Arc-en-Ciel a vu le jour à Wellin. Après avoir travaillé une dizaine d’années dans différents pays en voie de développement, Marcelle Daniels et Rudolf Köchli décidèrent de mener en Belgique des recherches pratiques en agriculture naturelle (permaculture, agroécologie…). A leurs yeux, si l’activité agricole du Sud n’était pas toujours aisée, la nôtre comportait bien des problèmes, par exemple la consommation démesurée et la pollution des ressources en eau, la dégradation rapide des sols, etc. Marcelle et Rudolf ont été rejoints ensuite par leur seconde fille, Natascha, et par leur beau-fils, Serge Peereboom. Leur objectif était clair : produire des légumes de qualité tout en respectant la Terre, dans un esprit d’ouverture envers les autres peuples et en travaillant dans la dignité. Peu à peu, la ferme a fait son chemin et de nouvelles initiatives ont vu le jour, comme notamment le développement dès 1993 du principe de paniers de légumes de saison.

Parmi ses divers engagements et activités, la ferme Arc-en-Ciel fait aussi partie des fermes-écoles de l’EPI (1) depuis 2012. C’est par ce biais que des premiers liens se sont tissés avec Frères des Hommes. Ainsi, à plusieurs reprises, elle a accueilli plusieurs de nos partenaires Sud dans le cadre des formations qu’elle dispense aux apprenants de l’EPI désireux de découvrir une autre façon de cultiver, naturellement productive et respectueuse du sol et des écosystèmes. Ces rencontres internationales ont été l’occasion de cultiver cette ouverture envers des populations et petits agriculteurs vivant sous d’autres latitudes. C’est ainsi qu’en août 2013, Lourdes Vargas, représentante d’AOPEB (2) en Bolivie et partenaire de Frères des Hommes, a pu faire découvrir aux habitants de la ferme et aux apprenants de l’EPI le système de garantie participative développé dans son pays, un label écologique financièrement accessible pour les petits paysans et impliquant également les consommateurs. Un sujet interpelant pour la ferme Arc-en-Ciel qui avait refusé le label bio « pas assez bio à son goût ». Un sujet ayant sans doute aussi contribué à alimenter la réflexion de Serge, sa belle-famille et ses collaborateurs autour d’un nouveau projet qui voit le jour aujourd’hui, en 2015. Ainsi, la ferme Arc-en-Ciel propose dès à présent à toute personne intéressée d’investir dans un nouveau projet coopératif et de devenir partenaire de cette ferme qui expérimente de nouveaux systèmes de fonctionnement à l’échelle humaine, comme le système participatif de garantie. Un nouveau pas vers de nouveaux horizons placé sous le signe d’un triple engagement : la préservation de la Terre et de la nature, la garantie d’un revenu digne pour le paysan maraîcher et l’accès à une alimentation saine pour le partenaire et consommateur, dans le respect de valeurs en matière d’environnement et de travail décent.

Si vous voulez en savoir plus long sur ce nouveau projet et sur la ferme Arc-en-Ciel, vous pouvez consulter son site : www.fermearcenciel.be ou mieux encore, participer à sa journée portes ouvertes qui se déroulera en août prochain (voir notre rubrique « agenda » ci-dessous).

(1) Ecole Paysanne Indépendante du Mouvement d’Action Paysanne (MAP).

(2) AOPEB : Association des Organisations de Producteurs Ecologiques de Bolivie

0 Responses to “Un nouveau tournant pour la ferme Arc-en-Ciel”


  • No Comments

Leave a Reply