Rencontre entre les mondes paysans belge et brésilien

paysans belge et brésilien

Le 10 novembre 2010, Michelle Andrade, Coordinatrice du collectif de projets du Mouvement des Sans Terre (MST) de l’Etat de Pernambouco au Brésil, a posé pour la première fois le pied sur le sol belge. Durant les 7 jours de son passage chez nous, et grâce à la collaboration de Frères des Hommes avec le Mouvement d’Action Paysanne (MAP), elle a pu se familiariser avec les réalités belges et en particulier avec les multiples aspects de notre secteur agricole et ses différents types d’exploitation ainsi que les filières courtes de production ; ou encore échanger sur l’agriculture paysanne durable, et découvrir certaines approches pédagogiques en agriculture, notamment avec l’Ecole Paysanne Indépendante (EPI) proposant des formations aux producteurs ruraux. Un programme varié qui l’a menée, accompagnée de Frères de Hommes, sur les routes wallonnes de notre pays jusqu’au fin fond des petits chemins gaumais et chimaciens. Un agenda bien rempli alternant à la fois visites de terrain dans des fermes bio, marchés locaux et discussions de fond sur l’accès à la terre, les pratiques agricoles, les circuits de vente, l’organisation des paysans et leur vision politique….Un itinéraire égrené également de deux événements grand public au cours desquels Michelle a pu apporter son témoignage, l’un à Bruxelles sur le thème de la place de la femme au Brésil et notamment au sein du MST et le second à Virton sur l’accès à la terre autour du film de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global ». Quelques visites culturelles ont également agrémenté le séjour de Michelle, lui permettant de découvrir plusieurs facettes de l’histoire de la Belgique…et de sa météorologie pluvieuse !

paysans sans terreSi Michelle et ses nombreux interlocuteurs en Belgique évoluent dans des contextes locaux différents, ces échanges ont fait rejaillir de nombreux points communs, dont une volonté ferme de défendre l’essence d’une agriculture durable et de proposer des pratiques et fonctionnements alternatifs face au productivisme agro-industriel. Bref, les débats étaient imprégnés en permanence du souci d’ouvrir, encourager et développer des voies nouvelles, voire d’amorcer des ponts de solidarité entre les petits paysans du Nord et du Sud. Le rôle de Frères des Hommes, comme dans tous les échanges internationaux que nous accompagnons, dépassait le simple travail de traduction pour aller jusqu’à l’encadrement général des débats, l’apport d’éclairages sur les différences contextuelles entre la Belgique et le Brésil et l’encouragement à la création de synergies éventuelles. Une riche rencontre pour un peu plus de rapprochement entre le Nord et le Sud, d’autant plus riche qu’Anny Mujinga Ilunga, l’une de nos partenaires congolaises de l’Association pour la Promotion de l’Entreprenariat Féminin (APEF) nous a rejoint pour une partie du programme.

Frères des Hommes tient à remercier chaleureusement le MAP pour l’organisation conjointe de cet événement ainsi que l’accueil bienveillant et l’éclairage enrichissant de ses membres sur les alternatives au modèle agricole dominant.

Dans le courant 2011, un membre du MAP se rendra à son tour au Brésil en vue de se porter témoin des réalités de l’agriculture brésilienne et de jouer le rôle de relais au sein de son mouvement pour renforcer (ou construire) des solidarités nouvelles entre les 2 mouvements.

En savoir plus sur la rencontre:

lire les articles du MAP (pdf)

Visionner un extrait de la visite

[youtube_sc url=”http://www.youtube.com/watch?v=j-9nqsukjcM&feature=context-cha”]

0 Responses to “Rencontre entre les mondes paysans belge et brésilien”


  • No Comments

Leave a Reply