SENEGAL: Union de groupements paysans du Méckhé, UGPM

L’objectif général :

Renforcer les capacités d’organisation, de production et de leadership des paysans pour contribuer au mieux-vivre dans la région du Cayor.

Les principaux résultats à obtenir en 2018 :

20 exploitations familiales organisées en groupement démarrent des activités économiques (petit élevage, artisanat, production agricole) grâce à l’octroi de micro-crédits.

Les bénéficiaires :

En 2018, les microcrédits seront octroyés à 20 exploitations familiales organisées en groupes de paysans qui initieront des activités agro-écologiques. Cela implique la participation active d’au moins 240 personnes, hommes et femmes de la campagne. Indirectement, les populations des communes de Koul, Merina Dakhar, Meouane, Méckhé et Ndande, soit 2 500 exploitations familiales bénéficieront du développement de l’agroécologie encouragé par cette action.

Le partenaire :

Sénégal-groupement

L’Union des groupements paysans de Méckhé (UGPM), est un mouvement qui aide les familles paysannes à développer leurs exploitations agricoles à travers des pratiques agro-écologiques durables mais aussi en diversifiant leurs sources de revenus. Composée de 76 groupements dans 89 villages, soit plus de 5 000 membres dont 61% de femmes, l’UGPM est très attachée aux valeurs de l’agriculture paysanne, la protection de l’environnement et la solidarité entre ses membres.

La durée du projet :

La durée du projet s’étire de 2018 à 2021. C’est une action de FDH en collaboration avec FDH France et soutenu par le Fonds Louise Liégeois. Le budget pour l’année 2018 est de 20.000 euros.