Mouvement des paysans Sans Terre

acampamento

LETTRE DU MST : 13º Rencontre nationale du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre.

1. Nous, travailleurs ruraux sans terre, dont le nombre est de plus de 1.500 personnes, venus de toutes les régions du Brésil, ainsi que de délégations internationales de l’Amérique latine, l’Asie et l’Europe, nous sommes réunis entre le 20 et le 24 janvier 2009, à Sarandi, au Rio Grande do Sul, pour fêter nos 25 ans de lutte du MST. Nous validons notre histoire et nous réaffirmons notre engagement dans la lutte pour la Réforme Agraire et pour les changements nécessaires dans notre pays.

2. Nous fêtons les succès de la lutte de notre peuple au long de toutes ces années, qui a permis l’accès à la terre de milliers de familles; qui a permis également que des millions d’hectares soient récupérés du latifundia; qui a permis que des centaines d’écoles soient construites. Et de plus, que des millions de personnes exploitées à la campagne retrouvent leur dignité, se créent une nouvelle conscience sociale et, à l’heure actuelle, marchent la “tête haute” .

3. Nous admirons nos martyrs qui sont tombés dans ce parcours, abattus par le capital. Nous nous souvenons des leaders du peuple brésilien qui sont déjà partis mais qui ont laissé derrière eux, un héritage de cohérence et un exemple de lutte.

4. Nous avons vu le capital – qui aujourd’hui rassemble dans un même bloc des entreprises industrielles, commerciales et financières – prétendre en plus contrôler notre agriculture, nos semences, notre eau, notre énergie et notre biodiversité.

5. Nous nous engageons à garantir que notre terre garde sa fonction sociale; nous nous engageons également à soigner nos semences et produire des aliments sains afin de protéger la santé humaine, intégrant les hommes et les femmes à un environnement sain et adapté à une qualité de vie en perpétuelle amélioration.

6. Nous confirmons notre disposition pour continuer la lutte, en alliance avec tous les mouvements et toutes les organisations de travailleurs et du peuple en général, contre les latifundia, l’agro-business, le capital, et la domination d’un État bourgeois et impérialiste.

7. Nous défendons la Réforme Agraire comme un besoin du peuple, qui donne une valeur positive au travail, à l’agro-écologie, à la coopération agricole et à l’agro-industrie sous le contrôle de travailleurs. Nous reconnaissons également l’importance de l’éducation et la culture pour arriver à établir l’égalité et la solidarité entre les êtres humains.

8. Nous sommes convaincus que ce n’est que la lutte des travailleurs, du peuple organisé, qui pourra nous amener à des changements économiques, sociaux et politiques indispensables pour une réelle émancipation des exploités et des opprimés.

9. Nous réaffirmons notre solidarité internationale et notre respect des droits des peuples à la souveraineté et l’autodétermination. C’est pour cette raison que nous manifestons notre soutien à tous ceux qui résistent et luttent contre les interventions impérialistes, comme c’est le cas aujourd’hui des peuples afghan, cubain, haïtien, iraquien et palestinien.

10. Conscients de l’importance de nos tâches et des énormes défis qui nous sont posés, nous réaffirmons le besoin de construire des alliances avec des mouvements et des organisations populaires et de responsables politiques autour d’objectifs communs. Et cela pour que nous tous, unis et solidaires, puissions construire un projet populaire capable de rompre avec la dépendance et la subordination interne et externe du capital, et construire ainsi une société égalitaire et libre – une société socialiste.

Sarandi, 24 janvier de 2009

MOVIMENTO DOS TRABALHADORES RURAIS SEM TERRA – MST

0 Responses to “Mouvement des paysans Sans Terre”


  • No Comments

Leave a Reply