Les organisations économiques paysannes boliviennes (OECAs)

oeca

Les OECAs résultent du rassemblement des petits paysans qui veulent sortir de la pauvreté. Elles constituent une forme d’organisation paysanne spécifique à la Bolivie où elles ont pris une dimension massive dans la population. Tout en mettant au centre l’identité rurale, leur but est d’augmenter le revenu et les conditions de vie des familles paysannes.

Elles sont proches de ce qu’on appelle en Europe, l’économie sociale et solidaire ; elles pratiquent une agriculture soutenable qui garantit la sécurité et la souveraineté alimentaires du pays.

Dans un pays qui reste un des plus pauvres de l’Amérique latine et où les réformes néo-libérales, initiées en 1985, ont fortement ébranlé les anciennes coopératives agricoles, les OECAs incarnent réellement la lutte de ce secteur pour la survie et surtout pour le respect de leur dignité en tant que producteurs paysans andins.

Le modèle de développement des OECA est l’autogestion paysanne. Ou comment les producteurs, confrontés à un marché très excluant, sont forcés de se regrouper en organisations économiques et solidaires. Une solidarité marquée par l’héritage précieux des pratiques ancestrales indiennes.

Le choix de Frères des Hommes de soutenir les OECAs provient de sa conviction qu’il s’agit-là d’un modèle réellement porteur pour la Bolivie dont la grande majorité de la population est rurale.

Principes de base des OECAs :

  • Économie sociale et solidaire
  • Respect des traditions indigènes
  • Agriculture paysanne familiale
  • Souveraineté alimentaire
  • Travail en réseau au niveau national

Les trois OECA’s, partenaires locaux de Frères des Hommes :

CELCCAR (Centrale locale de coopératives agro-économiques)
Découvrez le projet « Culture d’agrumes en Bolivie » pdf de CELCCAR.
Découvrez le projet « Le stévia : substitut du sucre » de CELCCAR.
CENCOOP (Centrale bolivienne de coopératives productrices de café)
FECAFEB (Fédération de producteurs de café de Bolivie)

0 Responses to “Les organisations économiques paysannes boliviennes (OECAs)”


  • No Comments

Leave a Reply