La stévia arrive sur nos étals

stevia

Enfin ! Le 11 novembre 2011, la Commission de l’Union européenne a donné son accord pour la commercialisation de la stévia en Belgique à la suite de l’avis favorable rendu par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Le produit a été mis en vente dans les 20 jours qui ont suivi la publication au Journal officiel.

La France avait déjà sauté le pas en janvier dernier en la reconnaissant officiellement comme édulcorant naturel. Il nous aura fallu quelques mois de plus pour arriver à la même reconnaissance. Le Japon, quant à lui, en fait usage depuis les années 70.

Quelques règles sont à respecter pour la commercialisation. Ainsi, les glycosides de stéviol (édulcorants naturels extraits de la stévia) doivent être purifiés pour obtenir un édulcorant vierge de toute impureté à 95%. Ils sont autorisés, mais uniquement pour une certaine catégorie d’aliments tels que les boissons lactées, les sodas, les crèmes glacées, les confiseries, les céréales, les édulcorants… Et concernent principalement les produits dits light. La dose de glycoside de stéviol ne peut pas excéder 4mg/kg de poids corporel par jour. La plante ainsi que ses feuilles séchées restent quant à elles interdites de commercialisation en tant que denrée alimentaire. La raison principale invoquée est le manque de résultats probants concernant la sécurité alimentaire de ces produits et ce, en dépit de l’usage qu’en font depuis des siècles certaines populations dans le monde et d’études scientifiques (notamment par le Centre de Recherches Européen pour la Stévia) ayant démontrant leur innocuité.

Qu’est ce que la stévia ?

Il s’agit d’un édulcorant extrait des feuilles de la plante « Stevia Rebaudiana Bertoni » qui pousse à l’état sauvage en Amérique du Sud et est connue depuis des siècles par les Indiens guaranis. La stévia a un pouvoir d’environ 300 fois plus sucrant que le sucre blanc (saccarose). Elle ne contient aucune calorie, convient très bien pour les diabétiques et réduirait la tension artérielle. Contrairement à l’aspartame qui est un édulcorant de synthèse, la stévia est un produit tout à fait naturel.

Le sujet vous intéresse et vous souhaitez de plus amples renseignements à son propos ? N’hésitez pas à consulter nos articles en ligne du 9 septembre 2009 et du 22 mars 2010 . Ils vous donneront des informations détaillées sur les conditions de culture, l’historique de l’utilisation de cette plante, ainsi que sur nos partenaires boliviens qui la cultivent.

Roxane Tilman

0 Responses to “La stévia arrive sur nos étals”


  • No Comments

Leave a Reply