BOLIVIE : producteurs écologiques de miel.

protal02 (800x450) (640x360)

Máximo Condori Castro a la quarantaine et vit à Caranavi avec sa famille et ses enfants. Caranavi, c’est une commune de la région des Nord-Yungas en Bolivie. Mais Caranavi est une municipalité un peu particulière…

En effet, elle a été déclarée « commune écologique » en raison des activités qui y sont mises en place dans le respect de la nature et de l’environnement. Et ça, Máximo y est très sensible, en particulier en tant que producteur de miel.

«Pour avoir du bon miel, il faut que l’environnement soit propre, dit-il. C’est pour cela que je cherche à sensibiliser les membres de notre communauté afin qu’ils respectent l’environnement».

Grâce à ce sens des responsabilités et ses compétences, Máximo a intégré la direction de Miskis, une organisation de producteurs écologiques de miel de la région. Dans un pays pauvre en particulier, il est très important de s’organiser pour défendre ses intérêts.

Mais défendre ses intérêts n’est pas tout. Il faut aussi acquérir des connaissances techniques, réaliser un travail de qualité et c’est avec cet objectif que l’association Miskis a fait appel à AOPEB, partenaire de Frères des Hommes.

« Les membres de notre organisation ont participé à plusieurs formations données par AOPEB » explique Máximo. Ces formations sont indispensables pour obtenir une réelle reconnaissance en tant que producteurs écologiques de miel. Ainsi accompagnés, les membres de l’association Miskis ont donc pu s’organiser pour écouler leur miel dans la région, notamment sur le marché de Caranavi.

Néanmoins, Máximo n’a pas l’intention de s’arrêter là ! « Notre intention, c’est d’arriver au marché national, dit-il. Le gouvernement a un programme spécial d’alimentation pour les femmes enceintes et les mamans qui allaitent. Il veut donner à ces femmes du miel de qualité, tel que le nôtre. En effet, nous ne donnons pas de sucre aux abeilles pour que le miel soit plus sucré. C’est une technique typique de certains apiculteurs, mais ce n’est pas écologique ! »

Du miel de qualité pour les femmes enceintes ou allaitantes : voilà un bel objectif tant pour les producteurs que pour les consommatrices ! Mais pour y parvenir, il faut répondre à certains critères que les apiculteurs de Miskis ne remplissent pas à l’heure actuelle.

En effet, pour pouvoir toucher ce public et pour que leur miel puisse concurrencer les autres productions sur le marché national, il faut absolument améliorer la présentation du produit. «Nous voulons présenter notre miel dans des pots adaptés aux exigences du programme de l’Etat pour les mamans. Et en plus, cela nous aidera aussi à mieux le vendre sur le marché, à La Paz, comme dans les autres grandes villes de Bolivie », conclut-il.

Sur ce point, le rôle d’AOPEB aux côtés de Miskis est capital. Chaque année, AOPEB soutient et encadre des petites organisations telles que Miskis pour améliorer leur production et leurs ventes, ce qui permet d’augmenter les revenus des membres.

protal08 (640x360)Miskis est un exemple parmi tant d’autres. En tout, ce sont 76 organisations qui sont affiliées à AOPEB et bénéficient de son soutien concret ainsi que de formations indispensables à la consolidation des compétences. Sans l’apport de ce partenaire compétent et reconnu sur le plan national, il est difficile aux petits producteurs écologiques de pouvoir accéder au marché national, par exemple.

Ces 76 organisations représentent plus de 32.000 petits producteurs en Bolivie. Qu’ils produisent des agrumes, du lait ou du miel comme Miskis, cette aide professionnelle apportée par AOPEB leur est indispensable.

Photos © Julien Defourny

Découvrez les photos de Julien Defourny.

Découvrez la vidéo de Julien Defourny :

[youtube_sc url=”http://www.youtube.com/watch?v=3cwyc0sRauI” title=”BOLIVIE%20:%20producteurs%20écologiques%20de%20miel”]

0 Responses to “BOLIVIE : producteurs écologiques de miel.”


  • No Comments

Leave a Reply