Au revoir, Marie-Christine

marie-christine (3)

Début des années 2000, Marie-Christine Bavay s’est intégrée comme membre de l’équipe de permanents de Frères des Hommes. Et, même après son départ en tant que salariée, elle est restée membre de notre assemblée générale pendant 17 ans.

Ce samedi 29 septembre, elle est décédée de manière inattendue, et nous a laissés, membres et proches de FDH, dans une profonde tristesse.

Avec Marie-Christine, nous avons vécu plusieurs étapes de notre association. Nous avons partagé de très beaux moments, mais aussi, des situations qui parfois nous semblaient insurmontables, chargées d’une grande tension. Malgré ces périodes difficiles, elle avait toujours un mot d’humour qui nous faisait réfléchir et nous montrait un autre point de vue sur ce qui nous arrivait.

En tant que salariée de FDH elle assurait le secrétariat, mais elle participait aussi aux stands de présentation de l’association et s’occupait des ventes de produits artisanaux au profit de nos projets. Elle aimait bien rencontrer le public, expliquer ce qu’on faisait, parler de notre travail. Marie-Christine avait le contact facile et présentait de manière enthousiaste des jeux pédagogiques de Frères des Hommes. Elle avait également accompagné quelques partenaires qui venaient en Europe, afin de faciliter leurs déplacements de travail.

Elle a pris sa prépension en 2015, mais cela ne l’a pas empêchée de rester intéressée au devenir de FDH, et notamment, elle ne comptait pas de se retirer de l’assemblée générale. Marie-Christine nous a également aidée à la réalisation de certaines tâches pratiques. C’est ainsi que pour le déménagement de notre bureau, elle était à nos côtés, avec beaucoup de dynamisme, bonne volonté et, surtout, avec efficacité. Son geste généreux et désintéressé nous à fort touchés car il s’agissait d’une tâche épuisante.

Ce 27 août, Marie-Christine est arrivée au bureau de FDH avec une tarte. Elle voulait partager avec nous la joie de son anniversaire, et son départ à la retraite. A cette occasion, nous avons évoqué les situations les plus loufoques de l’association et nous avons ri comme lors des meilleures fêtes de bénévoles. « Te souviens-tu quand….. ? » Et c’était parti, on s’est rappelé des situations passées, et on a fini cette journée par se dire : quel beau temps !

A cette occasion, on a fait également le tour des nouvelles de nos familles respectives. Marie-Christine tenait beaucoup à la sienne, elle était fière de ses enfants et des choix de vie qu’ils avaient faits. On sentait bien qu’une partie de sa joie de vivre lui venait de sa famille.

On pense à elle, on se souvient des cafés et des soupes qu’elle aimait partager, les matins d’hiver ; de sa « main verte » pour les plantes du bureau, de ses blagues pour animer une journée un peu triste,…………

La dernière fois qu’on s’est croisé dans la rue -comme cela nous arrivait de temps en temps- on s’était dit : « La prochaine fois, on se paie un café ». Il n’y aura pas de prochaine fois…..il n’y aura que les souvenirs d’une personne joyeuse et sensible qui nous manque déjà.

0 Responses to “Au revoir, Marie-Christine”


  • No Comments

Leave a Reply