Agriculture – droit à la terre

Parce que la question de la faim dans le monde passe inévitablement par l’agriculture, Frères des Hommes a choisi de soutenir des mouvements et des associations de petits paysans dans divers pays du Sud. Mais notre association est aussi sensible aux inquiétudes qui planent à long terme sur ce secteur, comme la réduction future des surfaces cultivables liée à la détérioration de l’environnement. C’est pourquoi nous tentons, là où c’est possible, de promouvoir l’agriculture biologique, par exemple. Nous nous allions également à nos partenaires du Sud pour dénoncer les risques des cultures OGM. Une sensibilité qui nous amène inévitablement à défendre l’idée d’un développement durable pour l’ensemble de la planète. Dans plusieurs pays du Sud, d’immenses étendues de terres sont encore exclusivement entre les mains de grands propriétaires terriens. Dans d’autres régions, c’est la guerre qui a fait fuir les populations paysannes et les a privées de ce moyen de subsistance. Le droit à la terre figure donc, à ce titre, parmi les préoccupations essentielles de Frères des Hommes.